Justice de proximité

Sénégal France aden

Selon le dictionnaire Larousse, la violence est« toute contrainte qui s’exerce sur une personne par la force ou l’intimidation », ou encore « tout acte qui implique des tourments ou des souffrances mentales ou sexuelles ».

La violence suppose donc un rapport de force entre celui qui l’exerce et la personne qui la subit.

- Quelles sont les différentes formes de violence ?

La violence peut revêtir plusieurs formes :

  • Psychologiques et morales (insultes, chantages, menaces, etc.) ;
  • Physiques (les coups et blessures, le meurtre, etc.) ;
  • Sexuelles (viol, inceste, pédophilie, etc.) ;
  • Économiques (privation des moyens ou de biens essentiels, abandon de famille, etc.) ;

- Quelles sont les principales victimes de violences ?

La violence s’exerce plus particulièrement sur les personnes vulnérables en particulier les femmes, les handicapés, les personnes âgées et les enfants.

- Qui sont les principaux auteurs des violences ?

Les auteurs de violence sont des personnes des deux sexes (homme, femme) de toutes les catégories sociales. Les enfants, ou adolescents, sont aussi de plus en plus auteurs de violences.

- Quels sont les principaux endroits où s’exerce la violence ?

La violence s’exerce n’importe où, dans les sphères privées (par exemple à la maison) autant que dans les sphères publiques (dans la rue, au stade, au marché, etc.).

- Pourquoi faut-il lutter contre la violence ?

Il faut lutter contre la violence parce que c’est une violation de l’intégrité physique et morale de la personne humaine.

A l’échelle mondiale, on estime qu’au moins une femme sur cinq a subi, au cours de sa vie, des sévices corporels ou sexuels perpétrés par un ou plusieurs hommes.
Au Sénégal, il ne se passe par un jour sans qu’un quotidien ou une radio ne révèle un cas de violence.


EN SAVOIR PLUS

© 2011 Réalisation AK-Project Se connecter