Justice de proximité

Sénégal France aden

3ème atelier décentralisé sur les maisons de justice

Accueil / Actualités

Tenu à Kaolack, sur le thème : « Renforcer la coordination et disséminer les bonnes pratiques au sein des maisons de justice au Sénégal » ; ce séminaire décentralisé, ayant regroupé les membres du comité de coordination des maisons de justice de Kaolack et de Mbacke était l’occasion pour une harmonisation du niveau d’information de tous les membres des comités de coordination et de provoquer un échange débouchant sur une évaluation des outils et des activités des maisons de justice.

Les rencontres du 05 et du 06 septembre 2013 étaient riche en enseignement dans la mesure où les modules enseignés ont été l’occasion d’un partage mais un avantage pour les acteurs dont l’objectif est de les faire imprégner l’utilité des maisons de justice afin qu’ils s’en approprient pour une meilleur mise en œuvre.

Il s’agissait des modules relatifs à :
- Accueil physique et téléphonique ;
- Méthode et technique de médiation ;
- Organisation judiciaire et principes des procédures civiles et pénales ;
- Ethique et déontologie.

C’est dans ce sens que les maisons de justice de Kaolack et de Mbacke ont présenté leurs rapports annuels de l’année précédent (2011-2012). Quant aux animateurs chargés du suivi psycho-social des femmes et filles violentées des maisons de justice précitées leurs rapports ont été accès sur leur phase test puisqu’ils étaient fonctionnels depuis mars 2012.
Les présentations des coordonnateurs et des animateurs des maisons de justice de Kaolack et de Mbacke ont permis un échange tout en invitant aux uns et aux autres l’occasion de se donner comme ambition de se perfectionner dans le sens de rectifier les manquements soulevés. Notamment entre autres de rendre visible les maisons de justice au sien des membres du comité de coordination.

En somme la présence des membres du comité de coordination, et de leur implication dans tout politique des maisons de justice était retenue entre autres comme étant une nécessité absolue. En effet, l’objectif recherché est que les membres du comité de coordination au-delà de l’orientation après saisine, doivent être des acteurs incontournables de la politique à adopter dans les missions des maisons de justice. Ce faisant, l’importance de la régularité des réunions de comité de coordination tant défini par l’article 8 alinéa 3 du décret n°2007-1153 du 23 octobre 2007 relatif aux maisons de justice, à la médiation et à la conciliation demeure une nécessité pour permettre à chaque membre du comité de jouer pleinement son rôle.

Actualités

EN SAVOIR PLUS

© 2011 Réalisation AK-Project Se connecter