Justice de proximité

Sénégal France aden

La Maison de Justice & le Centre d’enseignement Technique de Tivaouane sur la question de l’état-civil

Accueil / Actualités

A l’occasion de la célébration de la journée internationale de la femme, la Maison de Justice de Tivaouane a organisé une séance de discussion sur l’état-civil dans l’enceinte du Centre d’Enseignement Technique Féminin, en présence de la directrice dudit centre, Mme Ba née Dye Ndiaye,du corps professoral et des élèves avec la participation du Délégué du Procureur Près le Tribunal Départemental, M Aly Ciré Ndiaye, de la coordonnatrice de la Maison de justice, Mme Gueye, née Aminata Seck.

Présentation sur l’état-civil

Après avoir rappelé que l’état - civil désigne le service public chargé d’enregistrer certains événements spéciaux qui surviennent dans la vie de la personne (naissance, mariage, divorce, décès, etc.), la coordonnatrice de la Maison de Justice de Tivaouane a insisté sur l’importance que l’état-civil peut avoir pour l’individu et pour l’Etat.

Elle a ensuite précisé les délais de déclarations des actes de naissance, de mariage et de décès.

Les débats qui s’en ont suivi ont ont été l’occasion de soulever plusieurs problèmes liés l’état-civi, par rapport auxquels des recommandations ont été formulées.

Problèmes de l’état civil

- L’importance et l’utilité de l’état civil sont ignorées par la plupart de nos concitoyens

- Les nombreuses irrégularités relevées dans la délivrance des copies d’actes d’état-civil

- L’insuffisance du contrôle administratif et judiciaire

- le manquement dans la transmission du double des registres d’état civil au Tribunal Régional

- Absence mesures transitoires à la reconstitution en cas détérioration ou perte de registres d’état-civil.

Recommandations

- Sensibiliser, former, informer la population de Tivaouane et villages environnants sur l’importance de l’état civil

- Doter les villages et quartiers de cahiers en quantité suffisante pour l’enregistrement des naissances et décès dans les délais

- Renforcer les contrôles administratifs et judiciaires

- Fiabiliser, moderniser, informatiser et sécuriser l’état civil

- Sensibiliser les populations sur la nécessité de déclarer les faits
d’état civil dans les délais légaux.

Khadim Fall, stagiaire, membre du cercle des amis du droit pour une citoyenneté active

Actualités

EN SAVOIR PLUS

© 2011 Réalisation AK-Project Se connecter